DC Conseil

CRÉDITS IMMOBILIERS : DES CONDITIONS PLUS SOUPLES !

CRÉDITS IMMOBILIERS : DES CONDITIONS PLUS SOUPLES !

Bruno Le Maire annonce aujourd’hui un assouplissement des conditions d’octroi de crédit. Un allongement des taux et de la durée d’endettement maximum, bienvenus pour les accédants à la propriété.

Ce jeudi, le Haut Conseil de stabilité financière a pris la décision d’assouplir les règles d’octroi de crédits immobiliers, tout en rendant obligatoire le suivi des dossiers de la part des banques. Ainsi, la durée maximum d’endettement passe de 25 à 27 ans, et le taux maximum d’endettement sera porté à 35 % (contre 33 % avant). De plus, la quantité de dérogations à ces règles passera de 15 % à 20 % sur l’ensemble des crédits accordés.

De bonnes nouvelles pour les ménages

Ces limites fixées il y a un an, avaient pour objectif de limiter le surendettement des ménages. Un tournant pour les autorités financières, jusqu’alors sereines quant au marché du logement français. L’idée est donc d’aider les primos-accédants à acquérir leur bien.

Limiter le surendettement

Selon le ministre, ces règles ont fait preuve d’efficacité. La part des crédits aboutissant avec un taux d’endettement supérieur à 33% et celle des crédits d’une durée supérieur à 25 ans ont diminué respectivement de 7 et 4 points de pourcentage.

Notifiant que “certaines banques n’ont pas respecté suffisamment les règles” qui n’étaient jusqu’à aujourd’hui que de simples recommandations, le Ministre de l’Économie a annoncé le durcissement des “modalités juridiques pour rendre ces dispositions contraignantes”.

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, avait dès mercredi soir ouvert la porte à un assouplissement : "Je suis prêt à proposer un ajustement limité, raisonnable, de certains critères, mais à la condition qu'on garde clairement et fermement le cap: celui d'arrêter une dérive continue des conditions d'octroi, qui exposerait les ménages au risque de surendettement", avait-il déclaré.

Source : BFM - immo